Parution le 12/12/2016 du livre de Nicolas Tertulian : Pourquoi Lukács ?

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Vient de paraître :

TERTULIAN Nicolas, Pourquoi Lukács ?,
Éd. de la Maison des sciences de l'homme, Paris, coll. 54, 2016, 480 p.
42 euro 
ISBN
9782735122752

Présentation :

L'ouvrage se propose de situer la pensée de Lukács dans le paysage de la philosophie européenne du XXe siècle, en la confrontant avec les promoteurs de l’École de Francfort, Adorno, Horkheimer et Marcuse, ou en consacrant un chapitre à un entretien avec Martin Heidegger, ou en développant un dialogue entre l'esthétique et la philosophie de Lukács et la pensée d'un autre grand hégélien du siècle, Benedetto Croce. Sont évoquées aussi dans la même perspective des personnalités aussi différentes que Hans-Georg Gadamer, George Steiner, E. M. Cioran ou Pierre Bourdieu.

Conçu comme une autobiographie intellectuelle, l'ouvrage développe une radiographie implacable de la situation de la pensée marxiste dans les pays de l'Est, en illustrant par l'exemple de la Roumanie la dégénérescence de la pensée communiste en une idéologie totalitaire du pur type néo-stalinien.

La personnalité et l'œuvre de Lukács sont évoquées dans ce contexte comme une des grandes alternatives offertes à la pensée de gauche pour faire revivre l'authentique pensée de Marx.


L'auteur :
Nicolas Tertulian (né à Iasi en Roumanie le 12 mars 1929) est philosophe, esthéticien et essayiste. Il a enseigné pendant presque trente ans, en tant que directeur d'études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales "L'Histoire de la pensée allemande (XIXe -XXe siècles). Il est l'auteur d'une thèse de doctorat soutenue à Bucarest en 1972 sur "Benedetto Croce et Georg Lukacs ou sur les rapports entre esthétique et philosophie". Enseignant-chercheur auprès de la chaire d'esthétique de la Faculté de Philosophie de Bucarest (1969-1977) il est suspendu de l'enseignement en 1975 et écarté de l'Université en 1977, pour des raisons idéologiques et politiques évidentes. En Roumanie il publie cinq volumes d'essais avant de sortir à Paris en 1980 aux éditions "Le Sycomore" son premier livre sur Lukacs consacré à sa pensée esthétique (traduction du roumain par Fernand Bloch; une traduction portugaise est parue au Brésil en 2010 aux éditions UNESP de Sao Paulo). A Rome paraît en 1986 aux Editori Riuniti un opuscule intitulé "Lukacs o la rinascita dell'Ontologia". En 1986 il obtient la naturalisation française. Il est élu membre du comité de rédaction de la Revue d'Esthétique, du comité de rédaction de la revue Actuel Marx et du conseil de rédaction de la revue L'Homme et la Société.Collaborations à la Revue de Métaphysique et de Morale, aux Temps Modernes,aux Archives de Philosophie, à La Quinzaine Littéraire, à Cités, à la Rivista di Studi Crociani, Lukacs-Jahrbuch, Merkur, Deutsche Zeitscrift für Philosophie, Telos,etc.

Table des matières :
A la recherche du vrai Marx
Lukács ou le retour à la vraie spéculation philosophique
Benedetto Croce versus Georg Lukács
Lukács et la critique littéraire
L'affaire Naphta
Lukács et Thomas Mann
La raison lukácsienne et ses adversaires
Controverses autour de Lukács
Lukács et Simmel
La critique du romantisme
Le face-à-face avec Kierkegaard et Nietzsche
Lukács et l'école de Francfort
L'école de Francfort et Mai 68
Lukács et Georges Steiner
Lukács et Heidegger - Réception de Heidegger dans le bloc de l'Est
Rencontre avec Heidegger
Creuset idéologique roumain
Rencontres avec Cioran
Séjour à Heidelberg : rencontres avec Gadamer
Gadamer et Bourdieu
Recherches sur Lukács à Heidelberg
Le "cas Lukács" : les grands débats
Interlude biographique
Légendes et vérités : les "autocritiques" et le "stalinisme" de Lukács
Le face-à-face Lukács-Sartre
Sartre, Merleau-Ponty, Lukács
L'auteur d'un des derniers systèmes philosophiques
Sélection bibliographique
 

Publié dans Bibliographie