Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pétition pour la sauvegarde des archives Lukács de Budapest.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous avions dans un premier temps imaginé d'envoyer un texte à une adresse mail (voir ci-dessous)

Depuis, nos amis hongrois ont mis en route une pétition sur internet. http://www.petitions24.net/tiltakozunk_a_lukacs_archivum_bezaratasa_ellen

qui rassemble des milliers de signatures venues du monde entier.

En voici le texte français

Nous protestons contre la fermeture des Archives Lukács

Les signataires de cet appel expriment leur profonde préoccupation devant la décision de l’Académie hongroise des Sciences de fermer les Archives Lukács de Budapest. György Lukács fut l’un des plus éminents philosophes du XXe siècle et un auteur majeur de la modernité, non seulement dans le domaine de la philosophie, mais aussi de la pensée politique, de la théorie et la critique littéraire, de la sociologie et de l’éthique. Figure de renommée internationale, Lukács représente l’un des sommets de la riche culture hongroise ; ses œuvres font partie du patrimoine vivant de l’humanité. Durant plusieurs décennies, les Archives Lukács ont permis à un large public académique et non-académique d’avoir accès aux documents de sa vie et de son œuvre. De plus, se situant dans l’appartement où le philosophe passa les dernières années de sa vie, les archives ont servi également d’espace de mémoire, dédié à l’une des personnalités décisives de notre temps. Aussi appelons-nous les autorités compétentes à reconsidérer leur décision qui a éveillé la tristesse et l’indignation de la communauté scientifique et culturelle internationale.

Pour mémoire : notre premier texte de pétition, avant l'initiative de nos mis hongrois.

Destinataire : lukacsarchiv.petition@gmail.com À Monsieur le Président de l’académie hongroise des sciences. Prof. Dr. László Lovász. 7 mars 2016 Monsieur le Président,

Les signataires de cet appel expriment leur préoccupation au sujet de la décision prise par l’Institut de Philosophie de l’Académie Hongroise des Sciences de fermer les Archives Lukács à Budapest.

György Lukács est l’un des philosophes les plus importants du XXe siècle, un intellectuel éminent dans les domaines de la philosophie, de la pensée politique, de l’esthétique et de la critique littéraire, de la pensée politique, de la sociologie et de l’éthique, un des essayistes majeurs de la modernité. Personnalité internationalement reconnue, Lukács représente l’un des sommets dans l’histoire de la riche culture hongroise, auteur de toute une série d’œuvres appartenant au patrimoine mondial de l’humanité.

Non seulement les Archives Lukács ont rendu possible, pendant des décennies, qu’un vaste public, universitaire ou autre, accède à un centre de documentation sur la vie et l’œuvre du philosophe, mais elles ont aussi fonctionné comme lieu historique, dans la mesure où elles étaient hébergées dans la maison où le philosophe a vécu les dernières années de sa vie ; espace de souvenir d’une des personnalités les plus fascinantes de notre époque.

Par la présente, nous voulons solliciter des autorités compétentes qu’elles révisent cette décision, qui est accueillie avec indignation et tristesse par la communauté scientifique et artistique internationale.

Comptant sur la compréhension et le bon sens des autorités compétentes,

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Lukács 2016 : cent ans de Théorie du roman

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Romanesques

revue du Centre d'études du roman et du romanesque de l'Université Jules Verne de Picardie, éditée par les Classiques Garnier

annonce la parution prochaine, courant avril 2016, de son numéro 8 : Lukács 2016 : cent ans de Théorie du roman Au sommaire : un essai inédit de Lukács Reportage ou figuration, dans une traduction de Jean-Pierre Morbois un article de 1932 où Lukács formule des remarques critiques sur le roman de l'écrivain communiste allemand Ernst Ottwald, Denn sie wissen was sie tun.

https://fr.scribd.com/doc/225767000/Ernst-Ottwalt-Denn-Sie-Wissen-Was-Sie-Tun

et des contributions de

Carlo Umberto Arcuri, Anne-Laure Bonvalot, Damien de Carné, Vincent Charbonnier, Belén Gopegui, Jean-Marc Lachaud, Iraïs Landry, Christine Lecerf-Héliot, Jacques Lederer, Louis-Thomas Leguerrier, Michaël Löwy, Jean-Pierre Morbois, Andréas Pfersmann, Nicolas Poirier, Pierre Rusch, Robert Sayre et Alain Schaffner.

Voir la table des matières :

https://fr.scribd.com/doc/300977354/Romanesques-Lukacs-Table-Des-Matieres

Télécharger le bon de commande :

https://fr.scribd.com/doc/300609406/Lukacs-2016-100-ans-de-la-theorie-du-roman

Commander en ligne sur le site des Classiques Garnier

https://www.classiques-garnier.com/editions/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage_garnier.tpl&product_id=2289&category_id=87&option=com_virtuemart&Itemid=1&vmcchk=1&Itemid=1

Publié dans Commentaires

Partager cet article

Repost 0

Publication sur le blog des Prolégomènes à l'esthétique.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous mettons en ligne dans les pages du blog la traduction de l’ouvrage de Georg Lukács :

"Über die Besonderheit als Kategorie der Ästhetik" [Sur la particularité comme catégorie de l’esthétique] Aufbau-Verlag, Berlin und Weimar, 1985.

Cette version française d’un texte jusque-là inédit dans notre langue a une histoire, que le traducteur nous raconte :

J’ai fait la connaissance, le 22 mars 2010, de Zaira Rodrigues Vieira, une doctorante brésilienne que le professeur Nicolas Tertulian avait invitée à son séminaire de l’École des Hautes Études de Sciences Sociales. Son intervention portait sur le caractère et la méthode d’exposition du Capital, d’après l’Ontologie de Lukács. Zaira est une ancienne élève d’Ester Vaisman à Belo Horizonte, elle est mariée à un italien, Marco Vanzulli, un des animateurs de la revue Quaderni Materialisti.

Le 25 septembre 2010, nouvelle rencontre à l’occasion du 6ème congrès Marx International, où Zaira intervenait sur le Thème Considérations à propos de l’ordre de la recherche et de la présence des catégories hégéliennes dans les Grundrisse. Après sa conférence, elle m’a expliqué qu’elle préparait une thèse dirigée par le professeur Jacques Bidet, à Nanterre, intitulée : Catégorie et Méthode dans la théorie de la valeur de Marx. Sur la dialectique. Elle m’a demandé de l’aider à mettre son texte en bon français. Je n’ai jamais regretté de lui avoir dit oui, même si j’étais loin de mesurer l’ampleur du travail que cela allait représenter, car il était passionnant,

Se sont ensuivies deux années de collaboration qui ont débouché, le 15 décembre 2012, sur une soutenance, devant un jury qui ne partageait pas nécessairement l’approche Lukacsienne de l’impétrante, et l’obtention du grade de docteur en philosophie de l'université de Paris-Ouest, avec la mention "très honorable", et les félicitations du jury, ce qui représente la plus haute distinction en la matière.

Dans sa thèse, Zaira faisait abondamment référence à l’œuvre de Lukács, et son manuscrit contenait de nombreuses citations d’un livre dont le titre portugais est : Prolegômenos à Estética. Il m’a donc fallu retrouver le texte allemand de ces citations, et en donner une version française. J’ai rapidement compris qu’il s’agissait de "Über die Besonderheit als Kategorie der Ästhetik" [Sur la particularité comme catégorie de l’esthétique] Aufbau-Verlag, Berlin und Weimar, 1985, Article "Hegels Lösungsversuch" [La tentative de solution de Hegel].

Comme il n’existait pas de traduction française de ce livre, je me suis trouvé dans l’obligation de le traduire moi-même, et au bout de quelques temps j’ai disposé de larges extraits du livre. Voilà ce qui m’a conduit à le traduire dans son intégralité. Résultat en août 2013 : un volume de 357 pages auquel j’ai choisi, à l’instar des éditions italienne, serbe, espagnole, et brésilienne de cette étude, de donner le titre « Prolégomènes à l’esthétique ».

J’ai proposé ce livre à différents éditeurs. Le traducteur ne demandait pas d’autre rémunération que quelques spécimens de l’ouvrage, et la mention de son nom. Le 18 novembre 2013, j’ai rencontré l’un d’eux qui s’est déclaré intéressé. Échaudé par des expériences précédentes malheureuses, je lui ai demandé de s’engager sur un délai raisonnable de parution. D’ici un an me répondit-il. Deux ans se sont écoulés. Aucune nouvelle, aucune réponse à de multiples messages via mail, SMS, Facebook, messages audio sur son portable. Je me considère donc aujourd’hui comme dégagé de toute obligation à son égard, et je mets ce texte en ligne. https://fr.scribd.com/doc/290056809/Georg-Lukacs-Prolegomenes-a-l-Esthetique

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article

Repost 0

De la pauvreté en esprit

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Parution aux éditions la tempête :

http://www.editionslatempete.com/lukacs.html

De la pauvreté en esprit.

Georg Lukács a écrit ce texte peu de temps après le suicide de son amie Irma Seidler, commis le 18 mai 1911. « C’est au lendemain de ce drame qu’est parue mon étude De la pauvreté de l’âme, j’y décris sa mort, et j’y exprime mes sentiments de culpabilité. » [1] Il en est fait mention dans une lettre de Georg Lukács à son ami Leo Popper du 7 août 1911. [2] La première parution de ce texte a eu lieu dans les Neue Blätter, 5/6 [1912] pp. 67-92.

La situation est directement inspirée du drame. La narratrice est la sœur d’une jeune femme qui s’est suicidée, et qui raconte sa dernière entrevue avec le meilleur, le seul ami de cette femme, avant que lui-même ne se tire une balle.

La narratrice se prénomme Martha. C’est la seule des trois personnages dont il est question dans cette nouvelle dont on donne le prénom. Comme il est peu vraisemblable que celui-ci ait été attribué au hasard et que dans le corps du texte, il est question de l’épisode biblique de Marthe et Marie (Lc 10, 38-42), on peut présumer que la sœur de Martha se prénomme Marie, prénom qui est précisément l’anagramme d’Irma, l’amie de Lukács qui en est le prototype.

Le personnage masculin du texte exhale toute sa culpabilité de ne pas avoir su voir la détresse de son amie, de ne pas l’avoir secourue, de l’avoir en quelque sorte sacrifiée à son œuvre.

À l’inverse de son personnage, Lukács ne se suicidera pas. Mais ce texte est la dernière œuvre de fiction qu’il produira, après la légende du roi Midas (1908) [3]. Autant dire qu’il ne sera jamais un Thomas Mann et se cantonnera dans la critique littéraire et l’essai, mettant ainsi fin, si ce n’est à sa personne même, tout au moins à sa carrière d’écrivain

[1] Lukács, Georg, Pensée vécue, mémoires parlés, 1986, L’Arche, Paris, p.47.

[2] Lukács, Georges, Correspondance de jeunesse, 1918-1917, 1981, François Maspero, Paris, p. 177.

[3] In Europe, n°600, avril 1979, pp. 105-113, reproduit également dans le présent volume.

Publié dans Textes de Lukacs

Partager cet article

Repost 0

Ester Vaisman : Lukacs et la question de l'Idéologie

Publié le par Jean-Pierre Morbois

article publié dans les "cahiers philosophiques", n° 119, octobre 2009.

Lire l'article :

https://fr.scribd.com/doc/272065562/Ester-Vaisman-Lukacs-Et-La-Question-de-l-Ideologie

Publié dans Commentaires

Partager cet article

Repost 0

"Lukács, lecteur marxiste de Hegel", par Nicolas Tertulian

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Publié dans Commentaires

Partager cet article

Repost 0

Bloquez les pubs intempestives qui perturbent la lecture de votre blog.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Avec Adblock Plus, vous avez la possibilité de bloquer les publicités sur les navigateurs Firefox, Google Chrome, Opera, Safari, ...

Il bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube .

Les publicités discrètes ne sont pas bloquées dans le but d'aider et de supporter les sites web.

C'est gratuit !

https://adblockplus.org/fr/

Partager cet article

Repost 0

Vasilis Grollios : Dialectics and democracy in Georg Lukács's Marxism

Publié le par Jean-Pierre Morbois

This article aims to bring to the surface the philosophical background of Georg Lukács’s democratic theory by investigating his philosophy of dialectics in depth. It presents an innovative interpretation of his understanding of the role of the general committee of the Communist Party in the transition to socialism, and his support of Stalinism. Its aim is to investigate, in a far more rigorous way than has been done before, the relation of his theory of dialectics to the Frankfurt School’s theory of dialectics. Thus, for the first time in the literature, Lukács’s understanding of the role of the party is analysed by relating it to Max Horkheimer’s understanding of the role of the traditional intellectual.

Lire l'article complet :

https://fr.scribd.com/doc/242912816/Grollios-Dialectics-democracy-in-Georg-Lukacs-pdf

Publié dans Commentaires

Partager cet article

Repost 0

Chantale Pilon : Peut-on penser une conception de la responsabilité chez György Lukács?

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Article paru dans la revue Ubuntou, no 1, 2013, pp. 3-19.

Lire l'article :

http://fr.scribd.com/doc/227616265/ChantalePilonResponsabiliteLukacs

La note de bas de page n° 50 de cet article attribue par erreur à Nicolas Tertulian l'intervention de Jean-Pierre Morbois au colloque de Budapest du 29 octobre 2010.
Ce dernier se déclare flatté de la confusion.

Partager cet article

Repost 0

Paul Nizan et Georg Lukács, chemins croisés au défi du fascisme.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Paul Nizan et Georg Lukács se connaissaient-ils ? Il ne semble pas que chacun d’entre eux ait pris connaissance des travaux de l’autre, car si l’on en juge aux index des noms cités dans leurs œuvres, on ne trouve pas de références réciproques.....

Lire la suite : http://fr.scribd.com/doc/221846377/Paul-Nizan-Et-Georg-Lukacs

Nous vous signalons la parution récente du deuxième tome des articles littéraires et politiques de Paul Nizan;

http://livre.fnac.com/a6719204/Paul-Nizan-Du-conflit-italo-ethiopien-a-la-victoire-du-front-populaire-espagnol

Parmi les imperfections de cette édition, signalons une erreur grave dans ce livre, page 638 : Une note de bas de page confond le colonel Józef Beck (1894-1944), à l’époque ministre des affaires étrangères de Pologne, avec le général allemand Ludwig Beck.

Le premier tome était paru en 2005 :

http://livre.fnac.com/.../Paul-Nizan-Articles-litteraires...

Publié dans Commentaires

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>