Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

11 articles avec actualite

Andrew Feenberg à Paris

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Andrew FEENBERG donnera au Collège International de Philosophie un cours sur le thème :
                                                       Praxis: l'autre marxisme
en 4 séances les 4 et 5 mai, les 1er et 8 juin 2017, de 18h30 à 20h30
Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR),
25 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris...
Salle Germaine Tillion
! Inscriptions obligatoires
sur  www.ciph.org, rubrique « INSCRIPTIONS Modifications de programme » ou à l’accueil au 01 44 41 46 80.

En 1844, Marx écrit que « La philosophie ne peut être réalisée sans la suppression du prolétariat, et le prolétariat ne peut être supprimé sans la réalisation de la philosophie. » Adorno fera le commentaire suivant : « La philosophie, qui parut jadis dépassée, se maintient en vie parce que le moment de sa réalisation fut manqué. » Quel sens donner à cet étrange concept de réalisation de la philosophie ? Je souhaite dans ce séminaire présenter l’ébauche d’une réponse à cette question, réponse dont un développement complet figure dans mon livre, La philosophie de la praxis (Lux Editeur).


Les quatre cours seront dédiés chacun à un auteur, le jeune Marx, Lukács, Adorno, et Marcuse. Le développement de la philosophie de la praxis sera tracé chez ces auteurs. Les concepts clé d’« aliénation », « réification », « pratique », « métacritique », « identité » et « rationalité technologique » seront examinés à travers leur évolution dans la pensée des philosophes de la praxis.

4 Mai : Introduction à la Pensée Politique de Lukács
5 Mai : "Anticapitalisme romantique dans La théorie du roman de Lukacs" Invité, Michael Löwy
1 Juin : Adorno et Marcuse, Art et Culture de Masse
8 Juin : Marcuse : La Critique de la Raison Technologique

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

The Legacy of Georg Lukács. An International Conference, 27–29 April, 2017

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Below, please find the official call for papers for

The Legacy of Georg Lukács:

An International Conference.

Please circulate widely and submit your abstracts and proposals for papers and/or panels by February

 

Budapest, Hungary
27–29 April, 2017
CALL FOR PAPERS

The work of Georg Lukács shaped many of the central debates of twentieth-century thought, from politics to philosophy and aesthetics. His ideas once stood at the very center of the historical and ideological conflicts of twentieth century. A progenitor of critical theory, philosopher of extraordinary originality and intellectual power, and a controversial aesthetician and literary critic, Lukács’ work still possesses relevance to our current debates and ideas. Central to his work was a deepening of a humanistic critique of capitalism.

With the collapse of communism, the weakening of the influence of Marxism and the emergence and proliferation of postmodern culture, the conditions of reception of the legacy of Lukács have changed significantly. This has only been accentuated by the attacks against his person and his work, lastly by the announcement of the closing down of the Lukács Archives in Budapest.

This international conference will seek to examine, expand, and explore Lukács’ ideas and their continued relevance for contemporary thought. How do Lukács’ ideas retain their salience and importance amid current philosophical and theoretical debates no less than the global dominance of capitalist culture that he so decisively critiqued?

We would like to raise the question of the contemporary validity of Lukács’ legacy: which aspects of his thought can be regarded as leading ideas for us in philosophy, aesthetics, literary history, the human sciences in general, but not least in politics? How do his central ideas help make sense of a globalized world shot through with commodification, consumerism, political defeatism, and the emergence of irrational tendencies in politics, left and right?

These are some of the questions and themes that this conference, to be held in Budapest in the spring of 2017, proposes to discuss.

We invite abstracts for individual papers as well as whole panels for this conference to be held April 27–29 2017. Themes and topics are open, but should focus on the continued salience and importance of Lukács’ ideas and work for contemporary debates in the social sciences, philosophy, politics, and literature and the humanities. Papers should be prepared for 15–20 minute presentation. Please send any abstracts and/or panel proposals to the conference organizers below. The deadline for submission will be February 28, 2017.

1. To submit a paper, please include:

Name
Affiliation
Title of Paper
Abstract

2. To submit a panel proposal, please include:

Title and Description of Panel
Names and Affiliations of Presenters
Abstract for Each Paper

Please send your submissions to:

János Kelemen: jim218@t-online.hu
Michael J. Thompson: thompsonmi@wpunj.edu

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Save the Lukacs archive

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous recevons le message suivant :

Dear subscribers,

The creation of an international foundation to save the Georg Lukács archive was achieved in the months following our appeal.

...

The Lukács Archívum Nemzetközi Alapítvány–Lukács Archive International Foundation–has Ágnes Heller and János Weis as founders, János Kelemen as Chair of the Board of Trustees, and a broad-based Board of Trustees. Anticipating that formal Hungarian legal approval of the Foundation–a prerequisite to collecting funds–would be soon achieved, the Foundation announced its intention to create an international network of patrons and donors, chaired by Iván Szelényi.

Recent developments are reason for deep concern. The Foundation has not yet been given the formal approval necessary to solicit funds, though we are assured that final approval is imminent. But the Hungarian Academy of Sciences, who have full legal responsibility for the archive, has up to now not shown any sign of willingness to co-operate with the Foundation. They are threatening to begin the physical dispersion of the archive.

We therefore suggest that all subscribers directly approach the responsible person, i.e. the President of the Hungarian Academy of Sciences, Dr. László Lovász by email at: elnokseg@titkarsag.mta.hu or lovasz@cs.elte.hu.

Once the archive is dispersed, it is hardly possible it could ever be put back together. We need to express our concerns in a personal manner, as well as demand concretely that the Lukács Archive be preserved while the effort is made to fund its continued existence at its historic location in Budapest.


Voici pour notre part le mail que le webmestre de ce blog a envoyé :

Please don’t remove the Lukacs archive

Mr President of the Hungarian Academy of Sciences, Dr. László Lovász.

As you know, an international foundation (Lukács Archívum Nemzetközi Alapítvány) is being created to take in charge the Georg Lukács archive and preserve its existence in its historical location.
I beg you to wait the formal Hungarian legal approval of the Foundation, and to enter into negociations with it, before removing the archive.
Thank you.

Et nous avons reçu la réponse suivante :

we received your letter inquiring about the plans regarding the future of the esteemed Lukács Archives. I am pleased to inform you that the purpose of the Hungarian Academy of Sciences (MTA) is to manage and maintain the manuscripts, documents and books in a way that would enhance the accessibility of the materials.

Mr President met with representatives of various organizations and individual scientists numerous times, including the founders of the future Lukács Archive International Foundation. In the past years Mr President expressed many times his willingness to cooperate with all parties involved in the preservation of the Archives.

Best regards

Katalin Szabo
assistant
The President’s Office
Hungarian Academy of Sciences
9 Szechenyi Istvan Square, Budapest Hungary, H-1051
Phone: +36 1 332 7176
Web: http://www.mta.hu/
E-mail: szabo.katalin@titkarsag.mta.hu
E-mail: elnokseg@titkarsag.mta.hu

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Séminaire « Lectures ontologiques du Capital »

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous vous signalons l'organisation d'un Séminaire « Lectures ontologiques du Capital »
avec tout particulièrement une intervention le 30 mars 2017 d'Alix Bouffard (voir ci-dessous)


Organisation : Laurent Baronian, Jacques Bidet, Frédéric Monferrand

Une séance un jeudi par mois, de 17h à 19h, à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, en salle 312 du bâtiment L
Le séminaire durera deux ans, dans l’horizon d’un colloque en 2018.
Argumentaire :
Ce séminaire a pris pour fil directeur le thème « ontologique ». On connaît cette thèse de Marx : « (…) l’essence humaine n’est pas une abstraction inhérente à l’individu pris à part. Dans sa réalité, elle est l’ensemble des rapports sociaux » (Thèses sur Feuerbach, VI). L’étude engagée dans Le Capital n’est pas seulement celle de rapports économiques, susceptible de donner lieu à une critique philosophique. Les concepts y ont d’emblée un potentiel tout à la fois économique, juridique, sociale et politique, structurel et historique. C’est dans cette unité que se profile le dessein d’une « ontologie sociale », référable à cette unité plurielle de « rapports sociaux ». Il reste à savoir ce qu’elle vaut en elle-même et quelle signification elle peut avoir pour notre temps.
L’objectif de ce séminaire est de participer au regain d’intérêt actuel pour Le Capital de Marx en le confrontant aux différents programmes de recherche qui, en philosophie, en anthropologie, en sociologie ou en économie, s’intéressent à la nature de la réalité sociale et sont en conséquence qualifiés « d’ontologiques ». On connaît le mot de Marx dans les Thèses sur Feuerbach : « L’essence humaine n’est pas une abstraction inhérente à l’individu pris à part. Dans sa réalité, c’est l’ensemble des rapports sociaux ». Dans cette perspective, l’étude engagée dans Le Capital n’est pas seulement celle de rapports économiques, susceptibles de donner lieu à une critique philosophique. Les concepts y ont d’emblée un potentiel tout à la fois économique et juridique, social et politique, structurel et historique. C’est dans cette unité plurielle et dynamique de « rapports sociaux » que se profile selon nous le dessein d’une « ontologie sociale ». Reste alors à savoir ce que cette approche vaut en elle-même et quelle signification elle peut avoir pour notre temps. On peut à cet égard distinguer deux manières principales d’adopter une perspective ontologique en théorie sociale : la première consiste à socialiser l’ontologie, la seconde, à élaborer une ontologie du social.
Généralement associée au constructivisme en théorie sociale ou au « tournant ontologique » en anthropologie, la première perspective considère que les catégories aux travers desquelles nous rendons compte de la réalité sociale sont socialement déterminées. Il s’agit alors de mettre au jour les schèmes pratiques et symboliques qui structurent l’expérience sociale et varient d’une formation sociale à l’autre. Dans cette perspective, on pourra s’attacher à lire Le Capital comme une ontologie sociale du capitalisme, au sens où ce mode de production génèrerait une forme de socialité spécifique, dont des concepts comme ceux de valeur ou de fétichisme permettraient de rendre compte. Conformément à l’orientation critique de la théorie marxienne, on pourra alors s’attacher à relativiser cette ontologie du capitalisme : 1) en en faisant apparaître le caractère historiquement déterminé ; 2) en la comparant aux ontologies structurant les formations sociales non-capitalistes et en étudiant les transformations qu’elles subissent du fait de la tendance expansive du capital ; 3) en examinant la manière dont les dichotomies catégorielles au travers desquelles nous rendons traditionnellement compte de la réalité sociale (entre nature et histoire ou entre individu et société par exemple) expriment ou sont imbriquées dans les pratiques constitutives du capitalisme comme forme de vie sociale.
Or, pour penser la spécificité des sociétés dites capitalistes et de notre être social moderne, une deuxième perspective est possible, qui consiste cette fois à l’appréhender du point de vue d’une ontologie du social, c’est-à-dire d’une théorie des traits génériques de la socialité. Là encore, plusieurs options sont possibles. On pourra ainsi s’interroger sur les entités génériques (par ex. individus, groupes, relations, institutions, travail, propriété) qui sont selon Marx constitutives de toute société et étudier l’articulation spécifique qu’elles reçoivent dans les sociétés capitalistes. L’on pourra également s’attacher à produire la genèse conceptuelle de la société, distinguée d’autres régions de l’être telles que « la nature ». La question est alors de savoir si les hypothèses directrices du « matérialisme historique » sur la centralité des rapports d’échange et de production dans la formation des sociétés sont suffisamment robustes pour rendre compte des traits génériques de la société et des traits spécifiques des sociétés capitalistes. Enfin, on pourra interroger le mode d’être qui revient en propre à la société selon Marx : faut-il par exemple penser l’être social de manière substantialiste, relationnelle ou processuelle ? Dans quelle mesure ces options sont-elles respectivement compatibles avec la dimension critique de la théorie marxienne et le projet de transformation sociale radicale qui en est solidaire ?
Au-delà de ces différentes perspectives, qui ne se veulent que des pistes de recherche et de réflexion, le séminaire vise à éclairer les proximités et les divergences entre les différentes approches théoriques en sciences sociales se revendiquant de Marx et du marxisme à partir de la conception implicite ou explicite de l'ontologie sociale qu'elles mobilisent et dont Le Capital serait la source d'inspiration. Il ambitionne ce faisant d'établir une espèce de bilan sur le renouveau du marxisme en interrogeant la racine même des diverses filiations au projet théorique de Marx.
Et, au-delà encore de ces échanges, il voudrait être partie prenante d'un grand débat politico-théorique sur cette œuvre confrontée à la mélancolie des révolutions manquées qui se réclamaient d'elle et au basculement de notre monde dans un futur qu'elle ne pouvait appréhender, celui d'une planète en proie au néolibéralisme, face au péril écologique. Gageons que le 150e anniversaire du Capital (1867) sera propice à un Capital Debate, désormais incontournable, et qui semble avoir été à ce jour esquivé.
Programme :
1 Jeudi 8 décembre, 17h-19h, Salle L 312, Frédéric Monferrand
« Le capital et son monde : contribution à une lecture ontologique du Capital »
2. Jeudi 5 janvier, 17h-19h, Salle L 312, Jacques Bidet
« Pour une théorie de l’être social : au-delà de Marx et la Loi-Travail, Le corps biopolitique du Capital, Éditions Sociales, 2016 »
3. Jeudi 2 février, 17h-19h, Salle L 311, Laurent Baronian
« L’ontologie du Capital au prisme du matérialisme spéculatif »
4. Jeudi 2 mars, 17h-19h, Salle L 311, Catherine Colliot-Thélène
« Retour sur le concept de la propriété chez Marx »
5. Jeudi 30 mars, 17h-19h, Salle L 311, Alix Bouffard, « De la classe au genre
Humain : l'ontologie sociale de Lukács et ses enjeux politiques »

¬6. Jeudi 27 avril, 17h-19h, Salle L 311, Pierre Dardot
« Valeur capital et logique spéculative »
7. Jeudi 18 mai, 17h-19h, Salle L 312, Toni Negri
« Quelques remarques sur l'ontologie et le matérialisme historique »

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Deux journalistes du Monde Diplomatique s'émeuvent de la fermeture des archives Lukacs.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Mais que fait donc notre traducteur ?

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Les usagers du blog des amis de Georg Lukács ont peut-être eu ces derniers mois l’impression d’un fléchissement du rythme des publications. Depuis le début de l’année, les traductions publiées se sont limitées à deux petits articles sur Gauguin (1907) et Schnitzler (1912)

https://fr.scribd.com/doc/306381267/Georg-Lukacs-Gauguin       

https://fr.scribd.com/doc/315241416/Georg-Von-Lukacs-Vienne-Au-Crepuscule-Der-Weg-Ins-Freie     

Le webmestre a par ailleurs mis en ligne le fac-similé de Dialectique et Spontanéité :

https://fr.scribd.com/doc/294834882/Lukacs-Gyorgy-Dialectique-Et-Spontaneite

un article de 1932 de la Linkskurve sur la littérature prolétarienne, publié par la revue Période.

https://fr.scribd.com/document/324194884/Georg-Lukacs-La-litterature-proletarienne-Tendenz-ou-prise-de-parti-pdf        

et la nécrologie de Leo Popper (1911) qui préface son recueil d’essais aux éditions Circé.

https://fr.scribd.com/document/326631391/Georg-Von-Lukacs-Leo-Popper   

La dernière traduction un peu consistante date de décembre 2015 avec l’article tiré des réalistes allemands du 19ème siècle sur Georg Büchner.

https://fr.scribd.com/document/293799089/Georg-Lukacs-Georg-Buchner-celui-falsifie-par-les-fascistes-et-le-veritable

après celui sur le Vieux Fontane.

https://fr.scribd.com/document/289600886/Georg-Lukacs-Le-Vieux-Fontane

Est-ce à dire que notre traducteur s’est mis au repos ? Il n’en est rien.

Il a en effet poursuivi son travail sur les chapitres des "réalistes allemands du 19ème siècle", qui sont aujourd’hui tous prêts à être publiés, à savoir : La préface du recueil, les articles sur Kleist, Eichendorff, Heine, Gottfried Keller, et Wilhelm Raabe.

Un éditeur a fait connaître son intérêt, mais le projet ira-t-il à son terme ? Nous avons eu déjà tant de désillusions, avec la première partie de l’Ontologie de l’être social, qui attend sa publication depuis 3 ans, avec la Critique de l’idéologie fasciste et les prolégomènes à l’esthétique que nous avons finalement mis en ligne, en désespoir de cause, après avoir attendu vainement la concrétisation de projets de publication, que nous restons circonspects.

Mais en attendant, nous proposons à nos lecteurs quelques articles des années 1920 et 1921 :

https://fr.scribd.com/document/327562379/Georg-Lukacs-Sur-La-Question-Du-Parlementarisme 

https://fr.scribd.com/document/327922631/Georg-Lukacs-La-Mission-Morale-Du-Parti-Communiste

https://fr.scribd.com/document/328170846/Georg-Lukacs-Sur-La-Question-Du-Travail-de-Formation


https://fr.scribd.com/document/328528447/Georg-Lukacs-Spontaneite-des-masses-activite-du-parti

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

The Legacy of Georg Lukács: An International Conference

Publié le par Jean-Pierre Morbois

The work of Georg Lukács shaped many of the central debates of twentieth-century thought, from politics to philosophy and aesthetics. His ideas once stood at the very center of the historical and ideological conflicts of twentieth century. A progenitor of critical theory, philosopher of extraordinary originality and intellectual power, and a controversial aesthetician and literary critic, Lukács’ work still possesses relevance to our current debates and ideas. Central to his work was a deepening of a humanistic critique of capitalism .

With the collapse of communism, the weakening of the influence of Marxism and the emergence and proliferation of postmodern culture, the conditions of reception of the legacy of Lukács have changed significantly. This has only been accentuated by the attacks against his person and his work, as lastly by the announcement of the closing down of the Lukács Archives in Budapest.

This international conference will seek to examine, expand, and explore Lukács’ ideas and their continued relevance for contemporary thought. How do Lukács’ ideas retain their salience and importance amid current philosophical and theoretical debates no less than the global dominance of capitalist culture that he so decisively critiqued ?

We would like to raise the question of the contemporary validity of Lukács’ legacy: which aspects of his thought can be regarded as leading ideas for us in philosophy, aesthetics, literary history, the human sciences in general, but not least in politics? How do his central ideas help make sense of a globalized world shot through with commodification, consumerism, political defeatism and the emergence of irrational tendencies in politics, left and right?

These are some of the questions and themes that this conference, to be held in Budapest in the spring of 2017, proposes to discuss.

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Sauvons les archives Lukacs

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Le lien suivant donne l'accès en ligne à un appel (en anglais) que nous vons invitons à signer visant à la création d'une fondation internationale qui prendrait en charge le fonds littéraire et les archives de Georg Lukacs à Budapest.

http://www.save-georg-lukacs-archive.org

A tous ceux que cela peut intéresser

Nous, soussignés, sommes préoccupés par l'avenir des archives Lukacs à Budapest. Compte tenu des difficultés auxquelles sont confrontées les Archives Lukacs en raison de la situation politique en Hongrie, nous pensons que la poursuite de leurs activités ne peut être assurée que pas l'indépendance des Archives Lukacs à l'égard de toute autre institution. Pour ce faire, nous soutenons vigoureusement le projet de création d'une fondation internationale indépendante. A notre avis, cette fondation devrait avant tout prendre en charge le fonds littéraire et les archives de Georg Lukacs. De plus, si c'est possible, elle devrait reprendre l'ancien appartement de Georg Lukacs pour permettre aux archives de poursuivre leur important travail là où elles ont toujours été. En un mot, nous souhaitons aux archives un avenir indépendant dans leur lieu historique, l'ancien appartement de Georg Lukacs à Budapest.

Les signataires s'engagent à faire tout leur possible pour que l'initiative de la Fondation Internationale Georg Lukacs soit un succès.

Dites nous quand et comment nous pouvons y contribuer de manière concrète

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Pétition pour la sauvegarde des archives Lukacs de Budapest.

Publié le par Jean-Pierre Morbois

Nous avions dans un premier temps imaginé d'envoyer un texte à une adresse mail (voir ci-dessous)

Depuis, nos amis hongrois ont mis en route une pétition sur internet. http://www.petitions24.net/tiltakozunk_a_lukacs_archivum_bezaratasa_ellen

qui rassemble des milliers de signatures venues du monde entier.

En voici le texte français

Nous protestons contre la fermeture des Archives Lukács

Les signataires de cet appel expriment leur profonde préoccupation devant la décision de l’Académie hongroise des Sciences de fermer les Archives Lukács de Budapest. György Lukács fut l’un des plus éminents philosophes du XXe siècle et un auteur majeur de la modernité, non seulement dans le domaine de la philosophie, mais aussi de la pensée politique, de la théorie et la critique littéraire, de la sociologie et de l’éthique. Figure de renommée internationale, Lukács représente l’un des sommets de la riche culture hongroise ; ses œuvres font partie du patrimoine vivant de l’humanité. Durant plusieurs décennies, les Archives Lukács ont permis à un large public académique et non-académique d’avoir accès aux documents de sa vie et de son œuvre. De plus, se situant dans l’appartement où le philosophe passa les dernières années de sa vie, les archives ont servi également d’espace de mémoire, dédié à l’une des personnalités décisives de notre temps. Aussi appelons-nous les autorités compétentes à reconsidérer leur décision qui a éveillé la tristesse et l’indignation de la communauté scientifique et culturelle internationale.

Pour mémoire : notre premier texte de pétition, avant l'initiative de nos mis hongrois.

Destinataire : lukacsarchiv.petition@gmail.com À Monsieur le Président de l’académie hongroise des sciences. Prof. Dr. László Lovász. 7 mars 2016 Monsieur le Président,

Les signataires de cet appel expriment leur préoccupation au sujet de la décision prise par l’Institut de Philosophie de l’Académie Hongroise des Sciences de fermer les Archives Lukács à Budapest.

György Lukács est l’un des philosophes les plus importants du XXe siècle, un intellectuel éminent dans les domaines de la philosophie, de la pensée politique, de l’esthétique et de la critique littéraire, de la pensée politique, de la sociologie et de l’éthique, un des essayistes majeurs de la modernité. Personnalité internationalement reconnue, Lukács représente l’un des sommets dans l’histoire de la riche culture hongroise, auteur de toute une série d’œuvres appartenant au patrimoine mondial de l’humanité.

Non seulement les Archives Lukács ont rendu possible, pendant des décennies, qu’un vaste public, universitaire ou autre, accède à un centre de documentation sur la vie et l’œuvre du philosophe, mais elles ont aussi fonctionné comme lieu historique, dans la mesure où elles étaient hébergées dans la maison où le philosophe a vécu les dernières années de sa vie ; espace de souvenir d’une des personnalités les plus fascinantes de notre époque.

Par la présente, nous voulons solliciter des autorités compétentes qu’elles révisent cette décision, qui est accueillie avec indignation et tristesse par la communauté scientifique et artistique internationale.

Comptant sur la compréhension et le bon sens des autorités compétentes,

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

Parution de 1er volume de l'ontologie en Portugais

Publié le par max92

Nos amis brésiliens nous annoncent la parution, chez Boitempo, du premier volume de l'ontologie de l'être social en langue portugaise, regroupant les 4 premiers chapitres, qui restent encore à publier en français, puisque les deux volumes parus chez Delga couvrent la deuxième partie de l'oeuvre :

Para uma ontogia der ser social
Table des matières de la première partie
Introduction
I. Néopositivisme et existentialisme
  1. Le néopositivisme
  2. Digression sur Wittgenstein
  3. L’existentialisme
  4. La philosophie du présent et le besoin religieux
II. L’avancée de Nicolas Hartmann vers une véritable ontologie
  1. Principes structurels de l’ontologie de Hartmann
  2. Pour une critique de l’ontologie de Hartmann
III. Fausse et véritable ontologie de Hegel
  1. La dialectique de Hegel dans le terreau des contradictions
  2. L’ontologie dialectique de Hegel et les déterminations réflexives
IV. Les principes ontologiques fondamentaux de Marx
  1. Questions méthodologiques préalables
  2. Critique de l’économie politique
  3. Historicité et généralité théorique

Publié dans Actualité

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>